Le marché du commerce électronique burkinabè dispose désormais d’une feuille de route

news image

SwagPay 06-07-2018 241 0
Les 18 et 19 juin 2018, s’est tenu à Koudougou, un atelier de partage d’expériences et d’élaboration d’une feuille de route pour le marché du commerce électronique au Burkina Faso. Organisé par la Direction Générale du Commerce du Burkina, l’atelier a réuni les acteurs aguerris du commerce électronique autour d’une table.

Monsieur Mahamadi Rouamba, a représenté TICANALYSE à Koudougou lors d’un atelier organisé par la Direction Générale du Commerce les 18 et 19 juin 2018, consacré à la problématique du commerce électronique au Burkina Faso.

Cet atelier s’est articulé autour de deux grands axes à savoir le partage d’expérience entre les différents acteurs intervenant dans le domaine du commerce électronique et l’élaboration d’une feuille de route dans ledit domaine au Burkina Faso.

 

Développer les infrastructures d’accès à internet, renforcer l’utilisation du numérique dans les prestations des services publics, mettre en place un cadre juridique adéquat et accélérer la mise en place des infrastructures de confiance numérique, faire un plaidoyer à l’endroit des acteurs de la chaine d’acheminement pour une réduction des coûts à l’exportation des produits du e-commerce : ce sont entre autres les grands axes qui figurent sur la feuille de route qui a été établie pour l’essor du commerce burkinabè.

 

Il sera également question dans les prochains mois d’établir une cartographie des acteurs du commerce électronique du Burkina Faso, de créer un cadre de concertation permanent sur le e-commerce et de mener une campagne de sensibilisation sur le e-commerce au profit de tous les acteurs concernés. Outre cela, il est prévu la mise en place d’un programme d’éducation au e-commerce. 

 

L’environnement burkinabè est propice à l’expansion du commerce électronique. En effet selon les projections, le taux de bancarisation actuel étant de 22% pour les banques et 18% pour les institutions de microfinance, devrait atteindre les 70% d’ici à 2022.

 

Par ailleurs, le parc d’abonnements à l’internet mobile, publié par l’Autorité de Régulations des Communications Electroniques et des postes (ARCEP), indique que le Burkina comptait un peu moins de quatre millions d’abonnés à la 3G au premier trimestre 2017.

 

Déjà en 2014, les transactions via le mobile money s’élevaient à 392 milliards de F CFA, soit 6% du PIB selon le site www.investirauburkina.net; et suivant les projections, le mobile money pèsera plusieurs de centaines de milliards de F CFA d’ici à 2020 au Burkina Faso. Il est donc inéluctable que le mobile money est un secteur prometteur.

 

TICANALYSE n’a pas manqué de présenter lors de l’atelier son produit SwagPay, qui est une solution numérique permettant le paiement en ligne et en point de vente.

 

 

Disponible via une web application à l’adresse www.swagpay.net et via une application mobile Android, SwagPay permet au particulier de faire des achats et d’effectuer des paiements en ligne, mais également via un QR code de faire des paiements en point de vente en temps réel et de manière sécurisée. Il permet au marchand de recevoir leur paiement en temps réel. SwagPay joue également le rôle de tiers de confiance pour les transactions à distance rassurant ainsi le client et le marchand et tous les acteurs intervenant dans la chaine de valeur du e-commerce et du e-service. Monsieur Mahamadi ROUAMBA, promoteur de SwagPay a fait la démonstration du fonctionnement de la solution en mettant l’accent sur les éléments de sécurisations des transactions. Il a aussi indiqué que cela fait quatre ans que son équipe travaille sur le projet dans le but d’assurer une sécurité élevée et constante. Actuellement en beta test, SwagPay sera ouvert au grand public en septembre 2018


Commentaires


Aucun commentaire !


laisser un commentaire




Copyright © 2017 SwagPay Tous droit réservés | Propulsé avec par TICANALYSE